jeudi 16 novembre 2017

L'album au papillon

Résultat de recherche d'images pour "barclay james harvest XII"


Barclay James Harvest : XII (1978)

Sans Charlu (merci...) je n'aurais sans doute jamais parlé de ce groupe et bien que j'ai récupéré ce disque de la discothèque de mon père, je ne l'écoute pas ou très rarement (comme maintenant...)...parce que ça me rend tristounette...

C'est donc un souvenir d'enfance, la pochette surtout qui m'a toujours intriguée...(et que j'ai toujours trouvé belle)... et à la réécoute si la voix du chanteur me paraît tout de suite familière je ne me souviens pas de la plupart des morceaux.. sauf "Berlin", "The closed shop (fact)" et "Nova lepidoptera (science fiction)" évidemment, je pense que ce sont les plus connues...
Je m'attendais à écouter un album de rock progressif mais non, du coup je suis déçue... je croyais que le groupe évoluait dans ce genre mais c'est plutôt rock avec un petit côté pop 70s parfois...
BJH est rarement cité dans les incontournables...dois-je en déduire qu'il fait partie des groupes mineurs...?
Ca me fait parfois penser à Supertramp, surtout au niveau des voix et de la qualité des mélodies.... c'est quelque chose que je partageais avec mon père je pense, ce goût pour les morceaux bien foutus...

Voilà, c'est le seul album que j'ai, à moins que Charlu ne me fasse découvrir autre chose....



jeudi 9 novembre 2017

Un challenge...

Résultat de recherche d'images pour "husker du zen arcade"


Hüsker Dü : Zen Arcade (1984)

Tout d'abord je dois remercier Charlu, Till et Jeepeedee pour leurs chroniques de cet album et EWG pour la découverte et le petit challenge qui m'était entre autres adressé...

Je craignais un peu un truc à la limite de l'inaudible en lisant Charlu, ... mais non, j'ai déjà écouté bien pire... j'ai trouvé ça pas si mal en fait, mais je suis rarement déçue par les choix d'Everett...

C'est donc un groupe que je n'ai jamais écouté, pourtant ce n'est pas faute d'avoir vu leur nom régulièrement cité par tout (ou presque) le rock indé américain que j'écoutais dans les années 90, Nirvana, Sonic Youth, Pixies etc.... mais bizarrement j'associais ce nom à un groupe des années 60 ou 70...j'était loin du compte...
D'ailleurs je trouve que l'album sonne très 90s, d'où sans doute la grande influence qu'il a eu sur la génération suivante...

Vingt-trois titres, ça pourrait sembler beaucoup mais les morceaux sont plutôt courts et variés et ne donnent pas l'impression d'un trop plein... il y a des tucs plus acoustiques, ou plus soft, ce que mes oreilles préfèrent désormais, et d'autres plus énervés assez efficaces...leur côté punk sans doute...

Vu d'aujourd'hui, je n'arrive pas à me rendre compte de l'effet qu'il a pu produire en 1984 mais je ne doute pas de son caractère culte...



dimanche 5 novembre 2017

Panorama circulaire

Résultat de recherche d'images pour "cyclorama astral bender"


Cyclorama : Astral Bender (2014)

De retour dans une ambiance vaporeuse qui aura un peu été la marque de fabrique de cette année, cet album (qui n'est pourtant pas de 2017...) de Cyclorama évoque de grands espaces imaginaires où il fait bon se perdre... sans risque de s'endormir grâce à une batterie et des guitares omniprésentes qui se relâchent rarement... la première face me fait toujours penser un peu à du Cure dans ses digressions instrumentales.... et il y a ce petit côté shoegaze qui persiste...

Pour le plaisir des yeux, le vinyle est d'un très beau turquoise...

"Astral Bender" c'est donc neuf titres instrumentaux qu'il faut écouter (très) fort, c'est mieux...



jeudi 19 octobre 2017

Japan love

Résultat de recherche d'images pour "charisma.com"


Charisma.com : Ai Ai Syndrome (2015)

Quand l'été joue les prolongations, rien de tel qu'un petit disque lumineux et plein de vie pour l'accompagner...

Je n'écoute pas beaucoup de hip hop mais parfois certains albums arrivent à accrocher mes oreilles, comme celui-là... mais c'est aussi (et surtout) parce que ça vient de chez Specific Recordings (j'en ai déjà parlé) et que c'est en japonais... alors évidemment je ne comprends pas les paroles mais pour être honnête je ne les comprends pas forcément non plus quand c'est en américain...

Le duo propose un hip hop mâtiné d'électro plutôt efficace qui croise parfois une pop plus mélodique sur certains refrains, qui sont sans surprise ce que je préfère, sur "Lifefull" ou "OLHero"...
On n'est parfois pas très loin de Cibo Matto...


samedi 23 septembre 2017

Pixies

Résultat de recherche d'images pour "death to the pixies"


Pixies : Death to the Pixies (1997)

Il a fallu que j'entende les Pixies cités lors d'une conversation pour que je me replonge dans ce monde... et une fois que je commence j'ai toujours du mal à en sortir, et bien que je connaisse pratiquement tout par coeur, je ne m'en suis encore jamais lassée... 

Lorsque je les ai découverts, j'étais en terminale, c'était sur une cassette sans rien d'indiqué où il y avait plein de trucs qui m'étaient complètements inconnus comme Morrissey, les Pixies, les Happy Mondays...j'ai oublié le reste... ce fut la révélation...ce son était pour moi... complètement différent de ce que je connaissais et écoutais à cette époque...

Ce beau petit coffret propose une rétrospective et surtout un concert d'époque plein d'énergie...



samedi 9 septembre 2017

Album of the year

Résultat de recherche d'images pour "steven wilson to the bone"


Steven Wilson : To The Bone (2017)

Ca faisait un moment que je l'attendais celui-là, c'est bien le seul disque dont j'étais impatiente qu'il sorte d'ailleurs... ce qui n'arrive plus très souvent, voire plus du tout pour le reste...

Je n'ai pas été déçue, heureusement, même si la première écoute m'a donné l'illusion d'une facilité qui n'était qu'apparente...
Steven Wilson ne se cache pas de vouloir élargir son auditoire et de vendre des disques, qui pourrait lui en vouloir... tant que ça ne se fait pas au détriment de la musique...
Le côté progressif est toujours plus ou moins présent, et c'est peut-être ce que je préfère...quoiqu'en fait j'aime tout dans cet album..., mais l'irruption de la pop est bienvenue, surtout à travers la place accordée au piano qui enrichit le son de sa production et de ses arrangements...
Tout est parfait, bien calé, bien joué, bien chanté (souvent avec Ninet Tayeb, ainsi qu'un duo avec Sophie Hunger), le son est top, le tout est fidèle à la réputation de l'artiste... les mélodies et l' émotion sont bien là, ce qui est le plus important finalement et ce qui rend "To The Bone" indispensable...



vendredi 25 août 2017

Et vous, vous écoutez quoi?

Pour terminer ce que j'ai commencé le mois dernier, j'aime bien aussi savoir ce que les autres écoutent...
Dans le cadre de mon travail, il m'arrive de questionner les gens, en majorité des hommes, sur ce qu'ils aiment en musique lorsque ça fait partie de leurs "passions"... et de toutes façons quand c'est des femmes, je vous laisse imaginer quel peut être leur principal hobby...
Ca m'intéresse de savoir ce que des personnes d'à peu près ma génération écoutent, et donc ce qui revient le plus souvent reste Pink Floyd...et ce qui m'a étonné le plus est une sorte d'unanimité pour Muse... moi qui pensais le groupe passé de mode...alors je ne dis rien parce que moi je n'aime pas Muse, j'ai jamais aimé, j'appelais ça du sous Radiohead à leurs débuts, je supporte les quelques titres qui passent encore à la radio mais ça m'ennuie vite, et je n'aime pas la voix du chanteur... alors après ça comment je pourrais leur parler de la superbe réédition d'un album culte pour ma génération justement...

Résultat de recherche d'images pour "oknotok"

Radiohead : OK Computer OKNOTOK (2017)

J'ai déjà parlé de l'album il y a quelques temps alors je ne le referai pas... mais là je suis tombée dessus par hasard, en vinyle (triple), alors je ne pouvais pas résister, pour le plaisir de la pochette grand format, que j'ai toujours aimée, et pour le grand plaisir d'écouter ces titres sur disque donc...
Des inédits, pas mal, parce qu'il faut bien justifier de ressortir l'album...mais finalement ce n'est pas l'intérêt principal de cette édition...
Ca fait le deuxième album de Radiohead que je possède à la fois en CD et en vinyle, c'est bien le seul groupe pour lequel j'accepte de dépenser deux fois pour la même chose, enfin j'espère...